85% des Musulmans de France perçoivent un caractère raciste dans les propos de Mila !

0
449

Un sondage inquiétant fait état d’une France déchirée à propos de l’affaire Mila.

Frappé en plein cœur pour avoir critiqué l’islam, qui de mieux que Charlie Hebdo pour parler de l’affaire Mila ? Mardi 4 février, le journal satirique a publié un sondage, réalisé par l’Ifop et dans lequel il revient sur les principaux enjeux de cette bataille rangée qui oppose, depuis bientôt deux semaines, les « pro » et les « anti »-Mila, les partisans et les détracteurs de la liberté d’expression.

Match nul sur le droit au blasphème

Ainsi, le soutien accordé à la jeune lycéenne menacée de mort pour avoir donné son avis sur l’islam n’est que légèrement majoritaire avec seulement 53% de « #JesuisMila » pour 47% de « #JesuispasMila ». Les propos de la jeune fille sont d’ailleurs jugés comme une provocation à la la haine par 42% des sondés. Dans le détail, Mila est considérée comme raciste par 57% des 18-24 ans, 48% des homosexuels et 57% des sympathisants LFI. L’adhésion au droit au blasphème est encore plus partagée, puisque seuls 50% des Français se disent favorables à cette pratique. Dans le détail, « le blasphémateur potentiel », comme le nomme Charlie Hebdo, « a entre 25 et 34 ans (54%), est sympathisant Rassemblement national (62%), sans religion (58%) et homosexuel (66%) ». En face, « il risque d’être envoyé au bûcher par un cul-bénit de 18 à 24 ans (59%), protestant (68%) et sympathisant LR (61%) ». D’un point de vue politique, 54% des sympathisants LREM sont opposés au droit de critiquer les religions, 47% au PS et 41% chez les Insoumis.

Belloubet et Zekri soutenus

Point rassurant : 70% des personnes interrogées rejettent les propos du délégué général du Conseil français du culte musulman Abdallah Zekri, qui appelait Mila à prendre ses responsabilités, « parce qu’elle l’a bien cherché ». Mais l’homme est soutenu par 72% des musulmans, 42% des 18-24 ans, et, plus surprenant, par 24% des sympathisants RN au premier tour de la présidentielle… Charlie Hebdo a également voulu revenir sur les propos de la ministre de la Justice Nicole Belloubet, qui déclarait que « l’insulte à la religion est évidemment une atteinte à la liberté de conscience ». Là encore, seuls 56% des Français condamnent cette déclaration. La garde des Sceaux est d’ailleurs majoritairement populaire sur ce coup chez les 18-24 ans (59%) et chez les musulmans (68%). 43% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon sont également d’accord avec elle.

Les Musulmans ne cautionnent pas les propos racistes

Charlie Hebdo a aussi fait l’état des lieux des réponses apportées par les Musulmans à ces différentes questions. Ainsi, 85% des Musulmans perçoivent un caractère raciste dans les propos de Mila, avec 53% de convaincus notamment. Seuls 7% ne les considèrent pas comme racistes.

Sur le sujet du droit au blasphème, seuls 34% se montrent favorables ; plus de la moitié est contre. Enfin, alors que 53% des sondés par Charlie hebdo se sont déclarés #jesuisMila, les Musulmans interrogés ne sont que 18%. Plus de 8 sur 10 adhèrent au hashtag « JesuispasMila ».

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici