Sur Europe1, Nicole Belloubet a tenu à condamner les innombrables menaces de mort dont Mila est la cible. En soi, on ne va pas s’en plaindre. Sauf que la Ministre de la Justice a proféré une énormité qui annule toutes ses bonnes intentions et démontre qu’elle est d’une folle incompétence.

Elle a osé dire: “L’insulte à la religion, c’est évidemment une atteinte à la liberté de conscience, c’est grave.”




Faux, faux et archi-faux. Si Charlie Hebdo dit que le catholicisme est une religion de pédophiles, et il ne se gêne pas pour le faire depuis des décennies, ce n’est en aucun cas une atteinte à la liberté de conscience des catholiques. Tout simplement parce que cela n’empêche absolument pas les catholiques de rester catholiques, de lire les Évangiles, de prier et d’aller à la messe. Cela peut évidemment les vexer, les blesser, les révolter, mais en aucun cas de croire à ce en quoi ils croient. D’ailleurs, dans 99,99% des cas, lorsqu’elle est insultée, l’Église laisse faire. Elle est habituée à se faire cracher dessus, ça ne lui fait plus ni chaud, ni froid: elle ne se lance dans des déclarations officielles d’indignation et des procès qu’extrêmement rarement.

Donc, Mila n’a pas porté atteinte à la liberté de conscience des musulmans de France. Même pas en rêve. Ce sont bien plutôt ces musulmans, qui poussent des hurlements chaque fois qu’on critique leur religion, comme si on les empêchait de croire et de pratiquer. Que ce soit conscient ou non, ils ont tort. Au regard de la loi et de la vie Républicaine, ils ne sont nullement légitimes pour s’estimer censurés quand ils sont caricaturés. Dire “Merde à l’islam!”, ce n’est pas bâillonner les musulmans.

Alors soit Belloubet est incroyablement incompétente, soit elle ment. Dans les deux cas, elle est une mauvaise Ministre de la Justice. Et, vue la menace que fait peser l’affaire Mila sur la liberté du peuple français, c’est une Ministre dangereuse.

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici