Coronavirus : quand le gouvernement joue au rédacteur en chef

0
624

Le gouvernement sélectionne sur son site les articles traitant du coronavirus qu’il juge fiables. Est-ce bien son rôle ?

L’initiative partait d’une bonne intention, sans doute, mais elle s’est retournée contre le gouvernement. Depuis quelques semaines, le Service d’information du gouvernement (SIG) réfléchissait au moyen de lutter contre les fausses informations qui circulent sur le Web. L’apparition du coronavirus n’a fait que renforcer sa volonté. « On a quand même des gens hospitalisés parce qu’ils ont lu qu’on pouvait soigner le Covid avec de l’eau de javel ou de la cocaïne », explique-t-on au sein du gouvernement. Le SIG choisit donc de sélectionner les articles qu’il juge fiables, avant de les mettre en ligne sur le site du gouvernement, rubrique « Désinfox ».

Le choix, assure-t-on à l’Élysée, est avant tout objectif, car il répond à plusieurs critères : l’article traitant de l’épidémie doit émaner d’une cellule de « fact-checking » qui existe depuis au moins deux ans, et être en accès libre. Le site, mis en ligne il y a plus d’une semaine, ne fait guère parler de lui, jusqu’à ce que Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, l’évoque jeudi sur Twitter.

Jouer avec le feu

Depuis, les réseaux sociaux, alimentés en l’occurrence par les journalistes, se déchaînent. Est-ce bien le rôle d’un gouvernement de s’ériger en rédacteur en chef de la presse française et de dire qui est apte à figurer, ou non, dans une sélection d’articles ? En haut lieu, on reconnaît du bout des lèvres jouer avec le feu. Un peu débordé par les réactions, l’entourage de Sibeth Ndiaye répond par quelques éléments de langage destinés à calmer la fronde et à détourner les critiques de la personne d’Emmanuel Macron, sur lequel les accusations d’amateurisme retombent forcément : « Loin de nous l’idée de mettre un tampon sur telle ou telle rédaction. On a évidemment confiance dans les (…)

Lire la suite sur LePoint.fr

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici