Covid-19 en Afrique : la France met 1,2 milliard d’euros sur la table

0
1216

C’est le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian qui en a fait l’annonce ce mercredi 8 avril. L’Union européenne a aussi pris des mesures fortes.

La France va accorder une aide de « près de 1,2 milliard » d’euros pour la lutte contre la propagation du Covid-19 en Afrique, a déclaré mercredi le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, interrogé par la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale. Cette annonce intervient alors que l’Union européenne a elle-même annoncé un paquet financier pour le continent africain et d’autres régions vulnérables face à la pandémie du Covid-19. Cette solidarité n’est pas sans arrière-pensées. « Nous devons mobiliser un vrai paquet financier d’assistance pour éviter que la pandémie ne mute vers des régions qui ne sont pas contaminées, mais qui demain pourraient être un nouveau risque pour nous », avait plaidé le 24 mars le chef de la diplomatie française. « C’est une question de solidarité, mais c’est aussi une question pour notre sécurité », avait-il expliqué.

Des besoins estimés à 2 500 milliards de dollars

Concrètement, il s’agit pour la France de réorienter une partie de son aide au développement sur les enjeux de santé et les besoins alimentaires. L’initiative, intitulée Covid-19 – Santé en commun, a été validée début avril par le conseil d’administration de l’Agence française de développement. Dotée de 1,2 milliard d’euros, elle comprend plusieurs leviers d’action, informe l’agence française dans un communiqué publié ce jeudi matin. « 150 millions d’euros sous forme de dons, 1 milliard d’euros sous forme de prêts afin de répondre aux enjeux de court terme des pays ou des banques publiques de développement partenaires de l’AFD. » « Les besoins sont immenses », a souligné Le Drian dans son intervention, appelant à renforcer « les systèmes de soins » en Afrique ainsi que « les capacités de détection et de recherche scientifique en appuyant la recherche africaine ». Il faut aussi « assurer une mobilisation financière considérable », a insisté le chef de la diplomatie française, invitant le G7 et le G20 à œuvrer en ce sens.

L’Union européenne a de son côté garanti mercredi l’octroi de « plus de 20 milliards d’euros » aux pays les plus vulnérables en Afrique et dans le reste du monde pour les aider à lutter contre la pandémie de Covid-19. « Nous ne pouvons pas nous concentrer uniquement sur les problèmes en Europe, car les problèmes dans d’autres régions seront, tôt ou tard, nos propres problèmes », mettait en garde récemment le haut représentant pour les Affaires étrangères, Josep Borrell. Les Nations unies ont chiffré les besoins de l’ensemble des pays en développement, dont l’Afrique, à 2 500 milliards d’euros.

Lire la suite sur Le Point

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici