En France, peint un monument au général de Gaulle et peint « marchand d’esclaves »

0
459

Dans le nord de la France, dans la ville d’Otmont, des vandales ont profané un monument au président du pays, fondateur de la Ve République, Charles de Gaulle. Le monument a été aspergé de peinture et a laissé l’inscription «marchand d’esclaves».

Cela s’est produit dans le contexte des protestations qui ont balayé les États-Unis et l’Europe, ainsi que la reprise des différends sur l’histoire du colonialisme, la traite des esclaves et les monuments aux personnages historiques.

Dimanche, le dirigeant français Emmanuel Macron, dans son discours à la nation, a déclaré que la France n’effacerait pas les traces de son histoire, promettant de ne pas supprimer les statues de célèbres Français.

Selon Xavier Bertrand, le chef de la région O-de-France, député du parti républicain de droite, cet incident est scandaleux.

« A une époque où nous devons nous souvenir que le général de Gaulle soutenait la flamme de la résistance, le vandalisme contre cette statue est scandaleux », a-t-il déclaré, exigeant la punition des responsables.

« La France, et plus encore ses dirigeants politiques, doivent toujours se rappeler que c’est grâce à lui que la France a pu être libérée quand tout semblait perdu », a déclaré le député local Sébastien Chenot.

A noter que de Gaulle est considéré comme le héros national de la France, qui fut le chef de file de la résistance à l’occupation nazie, en exil, avant de devenir chef de l’Etat en 1958. L’esclavage a été aboli dans toute la France en 1848. En 2001, la France a adopté une loi reconnaissant l’esclavage et la traite des esclaves comme un crime contre l’humanité.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici