La libération annoncée de 148 djihadistes d’ici trois ans inquiète magistrats et policiers

0
1430

Les parlementaires s’interrogent sur la sortie de prison d’individus condamnés pour des faits de terrorisme. Sans compter les détenus de droits commun susceptibles d’être radicalisés. Le député Éric Ciotti a rédigé une proposition de loi visant à faciliter les mesures de rétention administrative à l’issue de leur peine.

« J’ai une vraie inquiétude. On va remettre en liberté des individus très dangereux. » Devant les parlementaires de la commission des lois, le procureur national antiterroriste (PNAT), Jean-François Ricard, n’a pas usé de périphrase. Le danger qu’il pointe se résume en quelques chiffres communiqués en fin de semaine par le ministère de l’Intérieur : en 2020, 45 condamnés pour des faits de terrorisme vont sortir de prison au terme de leur peine, dont cinq femmes. L’an prochain, ils seront 57, et 46 en 2022…

https://www.lejdd.fr/Politique/la-liberation-annoncee-de-148-djihadistes-dici-trois-ans-inquiete-magistrats-et-policiers-3949761

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici