La stratégie d’Emmanuel Macron pour être réélu en 2022

0
1463

Selon Le Monde qui se réfère à l’entourage du Président, le concept de «majorité de projet», déjà évoqué lors de la campagne de 2017, doit permettre à Emmanuel Macron de rebondir après la crise du Covid-19 et de se propulser vers la prochaine élection en 2022.

Maintenant que le déconfinement est officiellement entré en vigueur, la question des élections de 2022 ressurgit peu à peu. Bien que, selon un proche d’Emmanuel Macron, il soit «trop tôt pour parler du monde d’après», le parti présidentiel commence à esquisser l’agenda politique d’«après-crise». Selon Le Monde, l’«acte III» du quinquennat, qui doit permettre à Emmanuel Macron de se projeter vers la prochaine élection présidentielle, est donc déjà en cours de préparation.

Comme le révèle le journal, parmi les multiples options disposées sur la table figure un concept de «majorité de projet», déjà évoqué en 2017. Il s’agit du «rassemblement d’élus issus de différents horizons mais capables de s’entendre sur un projet qui dépasse les clivages traditionnels».


L’idée déjà évoquée

Le député européen La République en marche (LREM) et ancien conseiller politique du chef de l’État Stéphane Séjourné avait déjà mentionné l’idée de «majorité de projet» dans un entretien au Point fin avril.

«Nous allons devoir créer une nouvelle majorité de projet: la majorité de l’après-crise. C’est une refondation. Cela doit être d’abord une méthode qui rassemble. C’est ce que le candidat Macron avait fait pendant l’élection présidentielle: rassembler en dépassant les clivages politiques», a-t-il expliqué.

«La crise du coronavirus nous oblige à rebattre les cartes comme le Président avait su le faire lors de sa campagne», indique également un proche de l’Élysée, cité par Le Monde.

Le journal indique que pour y parvenir, la majorité se dit prête à mettre sur la table un certain nombre de propositions, que ce soit l’idée de «réarmer» le système de santé ou de lancer «un grand plan dépendance». «Certains verraient bien l’écologie devenir la ligne directrice de l’action gouvernementale, quand d’autres voudraient faire de la souveraineté, notamment industrielle, le nouveau mantra».

Lire la suite sur fr.sputniknews.com

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici