Le Pr Didier Raoult reproche à l’industrie pharmaceutique d’appliquer l’obsolescence programmée aux médicaments

0
668

L’industrie pharmaceutique abandonnerait les molécules les plus anciennes au profit de nouveaux médicaments vendus bien plus cher. C’est l’analyse du Professeur Didier Raoult, directeur de l’IHU Méditerranée Infection, qui met en garde contre ces pratiques commerciales qui se généralisent en Europe et aux Etats-Unis.

« Nous sommes au milieu d’une évolution qui est l’obsolescence généralisée. Nous voyons bien sur le plan commercial qu’il y a une obsolescence programmée de nos téléphones, de nos ordinateurs. Au bout d’un moment, on ne peut plus les utiliser parce que les programmes sont tellement complexes que les anciens modèles ne sont plus capables d’absorber. Nous sommes donc obligés d’acheter les nouveaux, c’est ce qu’on appelle l’obsolescence programmée.

Certains ont voulu appliquer l’idée de l’obsolescence des médicaments anciens, ce qui n’a pas de sens, car une molécule n’est jamais obsolète, elle est éternelle. Et au contraire, nous avons une situation qui est devenue complètement fantasque : les médicaments les mieux connus au monde, les moins toxiques du monde ont été considérés comme étant des poisons dangereux.

Lire la suite sur www.entreprendre.fr

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici