Listes musulmanes aux municipales: c’est parti!

0
1611

Il a suffi que Macron, la semaine dernière, dise qu’il n’y était pas opposé, et voilà que les listes “communautaires” (le nom politiquement correct des listes musulmanes) fleurissent un peu partout.

Dimanche dernier, les dirigeants de l’Union des Démocrates Musulmans Français ont présenté quelques-unes de leurs têtes de liste pour les municipales 2020.

Née en 2012, cette organisation était déjà présente aux dernières élections européennes. Ses candidats ont obtenu des scores supérieurs à 5 % autour de Paris: à Gennevilliers, La Courneuve, Garges-lès-Gonesse, Mantes-la-Jolie et Chanteloup-les-Vignes.

Le Quotidien précise: “A Paris, Jean Préau, le secrétaire général l’UDMF, qui se présente comme “musulman et petit-fils de résistant”, compose une liste pour le XIVe arrondissement, et Halima Raiteb, cadre infirmier, dans le XXe. Dans les Hauts-de-Seine, des listes sont en cours à Clichy, Asnières, Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne. A Clichy, Oussama Adref, administrateur-réseau, président de la toute nouvelle Union des Clichois et délégué de l’UDMF, sera présent sur la liste. Cette commune a connu en 2017 des prières de rues pendant de longs mois, à l’appel d’une association musulmane qui réclamait une salle de prière en centre-ville.”

L’Union des Démocrates Musulmans Français, qui souhaite se présenter dans une cinquantaine de villes de France, affirme ne pas être communautariste, et ne pas être réservée aux musulmans. LOL. Pour un peu, elle nous expliquerait que l’adjectif “musulman” signifie “républicain”, ou que l’islam n’est pas une religion.

Macron a donné le feu vert à l’islamisation des élections. Une très grave erreur, qui va rendre progressivement impossible la défense de l’identité française.

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici