La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, a accusé dimanche Emmanuel Macron de «salir l’Histoire de France» et de «mettre en danger nos soldats en Afrique» en déclarant que le colonialisme avait été une «faute de la République».

«En se vautrant dans la repentance, qui plus est à l’étranger, en ne retenant que les aspects négatifs d’un processus complexe, Macron salit l’Histoire de France et met en danger nos soldats en Afrique, déjà soumis à une haine anti-français croissante. C’est irresponsable», a écrit la présidente du Rassemblement national (RN) sur Twitter citée par l’AFP.

Pour rappel, le président Emmanuel Macron a déclaré samedi lors d’une conférence de presse à Abidjan en compagnie du président ivoirien Alassane Ouattara que «Trop souvent aujourd’hui la France est perçue» comme ayant «un regard d’hégémonie et des oripeaux d’un colonialisme qui a été une erreur profonde, une faute de la République». Et E. Macron d’ajouter : «La France n’est pas là avec des fins impériales… je ne me laisserai pas attaquer, je ne laisserai pas attaquer nos soldats avec ce type d’arguments», a-t-il insisté.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici