Panique dans la politique: Marseille refuse d’obéir à Olivier Véran

0
5849

Olivier Véran a décidé de faire de Marseille la zone de France la plus contrainte, la plus surveillée et la plus muselée, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Mais la fermeture des bars et des restaurants provoque la révolte dans cette ville qui adore vivre la nuit. L’affaire cesse d’être sanitaire pour devenir politique.

S’ils veulent être réélus un jour, les politiciens locaux sont obligés de se dresser contre Olivier Véran. Et c’est ce qu’ils font, en traînant les pieds au point de ridiculiser le Ministre de la Santé: ils demandent 10 jours de délai avant d’obéir. Une éternité, au moment où le gouvernement veut aller le plus vite possible!

Payan, un des leaders de la Mairie, a ainsi déclaré officiellement: “Une nouvelle fois, notre territoire est montré du doigt!, Avec Madame la maire, nous demandons au gouvernement 10 jours avant la mise en oeuvre de nouvelles mesures!”

Olivier Véran est piégé. S’il accepte la proposition de la Mairie de Marseille, il perd toute autorité, donc toute crédibilité. S’il impose sa nouvelle réglementation par la force, il passe pour un tyran, et Macron se fera un devoir de l’accuser publiquement pour sauver sa propre réputation.

Retrouvez cet article sur fr.news.yahoo.com

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici