Pourquoi la réforme des retraites n’est pas complètement enterrée

0
818

Abandonnée en apparence, mais en réalité toujours sur la table. L’épidémie de Covid n’a pas totalement tué la réforme des retraites, à l’arrêt depuis mars. Certes, il y a l’urgence : juguler les crises sanitaire et économique. Ce qu’Emmanuel Macron a confirmé mercredi au cours d’un déjeuner avec des sénateurs. « Il a précisé que la réforme demeurait un sujet mais qu’il y avait d’autres priorités à régler avant d’en reparler », rapporte Hervé Marseille, président du groupe Union centriste au Sénat. Ce que disait peu ou prou la ministre du Travail, Elisabeth Borne, alors que son collègue de l’Economie, Bruno Le Maire, a au contraire multiplié les sorties sur la nécessité de la réactiver.

Il ne faut pas donner le sentiment que le quinquennat est terminé et qu’il se limite à la gestion de crise

Fin du film, donc? Pas complètement. Car attendre la sortie de crise pour s’attaquer de nouveau à cette épineuse question ne signifie pas mécaniquement la renvoyer à l’après-présidentielle de 2022. « Il ne faut pas donner le sentiment que le quinquennat est terminé et qu’il se limite à la gestion de crise, décrypte une responsable de la majorité. Ce n’est ni notre histoire ni l’image du Président. »

L’Elysée a d’ailleurs démenti un report de la réforme après 2022. Face à la dégradation des comptes publics (120% d’endettement), l’épidémie pourrait même servir de prétexte à une résurrection de ce projet si contesté.

Plusieurs scénarios autour du fameux âge pivot
« Il y a du paramétrique dans l’…

Lire la suite sur LeJDD

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici