Réforme des pensions : La grève en France provoque une nouvelle journée de blocages dans les transports

0
151

Les manifestations contre la réforme de la retraite promues par le président Emmanuel Macron continuent d’affecter l’exploitation des trains, des métros et des vols de cabotage.

La grève contre la réforme des retraites promue par le président de la France, Emmanuel Macron, a provoqué ce vendredi, pour la deuxième journée consécutive, de nouveaux blocages dans le transport terrestre et aérien dans le pays.

La National Railroad Society (SNCF) a indiqué dans un communiqué que seuls 10% des trains à grande vitesse (TGV) circuleront en moyenne, soit un pourcentage encore plus faible des autres trains long-courriers, 15% de la banlieue parisienne et un 30

De plus, les trains avec l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne resteront suspendus; avec la Suisse, un seul Paris-Bâle circulera aller-retour; la moitié de l’Eurostar est prévue avec Londres; et avec la Belgique et la Hollande les deux tiers du Thalys.

Bien qu’avec moins d’impact que ce jeudi, la circulation a également été affectée dans le réseau de transport métropolitain parisien, selon l’entité qui le gère (RATP).

Seules deux lignes de métro, les deux seules automatisées, garantissaient un trafic normal; neuf ont été suspendus, deux de moins qu’hier, et dans cinq autres le débit a été réduit, dans certains cas un quart.

Par ailleurs, la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a demandé hier aux compagnies aériennes de réduire de 20% leur programme de vols d’origine ou de destination dans les aéroports de Paris, Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux.

Aux premières heures de 07h30 (06h30 GMT), 292 kilomètres d’embouteillages ont été enregistrés en région parisienne, contre une centaine de kilomètres, a indiqué la chaîne « BFM TV », qui a également souligné que sept des huit raffineries françaises sont toujours en grève.

Les syndicats manifestent contre le projet de l’exécutif de remplacer les 42 régimes de retraite actuels par un système de points dans lequel chaque euro coté donne à chacun les mêmes droits.

Les plus de 250 manifestations organisées hier contre cette réforme ont rassemblé 806 000 personnes à travers le pays, selon les chiffres de la police, et plus de 1,5 million, selon le syndicat CGT.

L’accord du gouvernement n’est pas terminé et ce lundi, il est prévu que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, et le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, rencontrent les acteurs sociaux concernés.

Le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, a souligné vendredi que l’exécutif n’a pas l’intention de retirer la réforme, sur laquelle le Premier ministre, Édouard Philippe, s’exprimera publiquement la semaine prochaine.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici