Réforme des retraites adopté en plein confinement : osons dire les choses : c’est un coup d’Etat contre le peuple

0
3046
(From L) President of French National Assembly Richard Ferrand, French Senate President Gerard Larcher and French President Emmanuel Macron look on as they attend a national ceremony to pay tribute to the victims of terrorism, in Paris, on September 19, 2018. (Photo by ludovic MARIN / various sources / AFP)

Un nouveau palier vient d’être franchi dans ce mépris envers le peuple français. Certains analystes politiques parleront d’un coup bas asséné à la Démocratie. D’autres plus téméraires (et dont je fais partie) parleront ouvertement d’un coup d’Etat contre le peuple et tous les condiments sont réunis pour justifier l’usage d’une telle expression.

En effet, en plein confinement, alors que toutes les libertés individuelles des citoyens français sont suspendues jusqu’au 16 février 2021 au moins, le peuple apprend, à sa grande surprise, que l’une des réformes les plus controversées du mandat d’Emmanuel Macron a été adoptée par le Sénat.

Très peu d’informations nous est disponible en ce moment. En tout cas, tout ce que l’on sait jusqu’ici est que la réforme des retraites a été approuvée par des élus de droite et du centre pendant qu’une partie du peuple subit un confinement qui s’apparente plus à une assignation à résidence.

D’après Public Sénat, 200 sénateurs ont voté pour et 118 l’ont rejetée. Nous savons aussi que l’un des arguments brandis par les sénateurs de droite et centristes qui ont fait passer la réforme en catimini est de repousser progressivement l’âge légal de retraite jusqu’à 63 ans en 2025 et allonger la durée de cotisation pour atteindre 43 annuités dès la génération 1965.

Ce dimanche matin, l’adoption de la réforme des retraites (très largement rejetée par les Français et qui, en décembre dernier, avait bloqué le pays pendant au moins quatre semaines) fait débat. Sur les réseaux sociaux, les réaction sont légion et l’amertume des Français pour une fois peut se comprendre.[…] Lire la suite

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici