Sibeth Ndiaye moquée : « C’est le retour de ceux qui ont foiré le début du quinquennat »

0
460

Du rififi au sein de La République en marche, le groupe créé en 2016 par Emmanuel Macron. Ce lundi 21 septembre, le parti tenait un bureau exécutif sous haute tension. Une journée marquée par la soudaine démission de Pierre Person, le numéro 2 de LREM se justifiant dans les colonnes du Monde de vouloir créer « un électrochoc » et « donner un nouveau souffle au parti ». Ainsi, l’ex-juppéiste Marie Guévenoux a été nommé numéro deux en tandem avec Jean-Marc Borello.

D’autres nominations ont été annoncées parmi lesquelles celles de l’ancien conseiller à l’Elysée Stéphane Séjourné à la tête des relations avec la société civile et de l’ex porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye qui fait son retour au pôle Idées. Une série d’annonces qui ne sont pas au goût de tous. « C’est l’amicale des losers! Le retour de tous ceux qui ont foiré le début du quinquennat! », commente un cadre de LREM cité par Le Parisien tandis que le délégué général Stanislas Guérini se justifiait de vouloir « mettre en place une nouvelle organisation équilibrée et complémentaire ».

« Le retour de tous ceux qui ont foiré le début du quinquennat »

Il faut dire qu’au sein du parti, les querelles sont nombreuses. D’ailleurs, plusieurs autres figures de LREM ont suivi Pierre Person en annonçant à leur tour leur démission. C’est le cas de Sacha Houlié, député de la Vienne ou encore Aurore Bergé, la députée qu’Emmanuel Macron ne porte pas dans son coeur. « Le malaise est profond dans notre mouvement. Nous ne savons plus

Retrouvez cet article sur GALA

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici