Violences policières : Macron réquisitionne le gouvernement

0
432

Macron s’est entretenu avec Édouard Philippe, qui doit lui proposer des mesures pour répondre aux revendications des manifestants, rapporte « Le Monde ».

Emmanuel Macron sort de son silence. Ce dimanche 7 juin, le chef d’État a contacté Édouard Philippe sur l’épineux dossier des violences policières. Le Premier ministre doit plancher sur des propositions pour répondre aux attentes des manifestants qui se sont réunis pour protester contre le racisme et les violences policières et pour réclamer justice pour la mort d’Adama Traoré, révèle Le Monde.

La publication, qui cite l’Élysée, indique que d’autres ministres ont été missionnés. C’est le cas du ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie. Ce dernier s’est entretenu au téléphone avec le président de la République sur ce sujet. Un travail gouvernemental auquel le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, participera également. D’après le cabinet présidentiel, le chef de l’État lui a enjoint de « faire aboutir rapidement le travail, engagé en janvier dernier, qui consistait à faire des propositions pour améliorer la déontologie des forces de l’ordre ».

« Des comportements qui ne sont pas acceptables ont été ou vus ou pointés »

Une demande déjà faite à Christophe Castaner en janvier dernier lors d’un déplacement à Pau, à la suite de la diffusion d’images sur lesquelles on pouvait voir un policier faire un croche-pied à une manifestante pendant une manifestation des Gilets jaunes. Emmanuel Macron avait alors demandé au ministre de l’Intérieur de faire, « dans les meilleurs délais, des propositions claires pour améliorer la déontologie » des forces de l’ordre. « Des comportements qui ne sont pas acceptables ont été ou vus ou pointés », avait-il condamné.

Lire la suite sur LePoint.fr

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici